Le bons conseils pour tracter une remorque avec brio

Tirer une remorque peut être dangereux pour les autres pour soi-même si on ne respecte pas certaines exigences. En effet, il existe des précautions rigoureuses à suivre pour éviter les problèmes et faire en sorte que le trajet se passe comme il le faut, dans l’agrément et en toute sécurité.


La règle de base

 

La règle de base

La règle de base

Voici une règle de base à suivre pour que la suite ne soit pas un fiasco. En effet, il faut s’assurer en premier lieu que le véhicule tracteur doit avoir un poids au minimum deux fois plus conséquent que la roulotte à tracter. Le poids de cette dernière doit comporter aussi celui des bagages qu’elle contient. Il est aussi essentiel de se renseigner sur la capacité exacte en consultant un manuel du propriétaire ou en se renseignant dès l’achat de la remorque auprès du revendeur.

L’attelage

En ce qui concerne l’attelage il y a une règle générale à ne pas négliger : les attaches qui se fixent au pare-chocs ne sont pas conseillées. A la place, l’article 245 du Code de la sécurité routière stipule une obligation d’installer des chaînes ou n’importe quels autres dispositifs de sûreté qui soient assez solides et agencés avec adéquation pour que la remorque reste reliée au véhicule tracteur en cas de bris ; que la remorque ait des freins indépendant est un plus. Pour encore plus de sécurité, croiser les chaînes est une excellente idée d’autant plus qu’environ 1à à 15 % du poids de la remorque repose obligatoirement sur l’attache de la voiture.

L’entretien

On sollicite plus que la normale les véhicules qui sont utilisés pour remorquer. C’est pourquoi leur entretien doit être rigoureux. L’huile à moteur par exemple doit être vidangée avec un changement de filtre tous les 3 mois, ce qui équivaut à 5000 km environ. Pour le reste de l’entretien à savoir l’huile de la transmission automatique et tant d’autres encore (freins, pneus, etc.), il est obligatoire de suivre à la lettre les recommandations du constructeur sur le remorquage.


Les freins

Dans le cas où la remorque ne dispose pas de son propre système de freinage, les freins de la voiture qui remorque aura alors tendance à être énormément sollicité. Il se peut même qu’ils surchauffent lors d’usage intense. Il faut alors prévoir une distance d’arrêt plus longue. Lorsque la remorque possède un poids supérieur à 454 kg, elle doit être dotée de freins indépendants qui fonctionnent bien. Cependant, pour éviter tous risques, il est conseillé de bien vérifier les objets à l’intérieur de la remorque qu’ils soient bien fixés.

Le système électrique

Les feux de la remorque permettent de mieux éclairer la route mais aussi de rendre le système voiture-remorque bien visible et ainsi éviter les accidents. Pour s’assurer qu’ils fonctionnent comme il se doit, il faut bien entretenir le système électrique et faire une vérification avant de prendre la route.

La transmission

Côté transmission, un modèle automatique est souvent ce qu’il y a de plus indiqué car avec les modèles manuels, il faut faire glisser l’embrayage au départ, du coup, cela peut provoquer une détérioration précoce du disque d’embrayage, ce qui peut être dangereux.


Le chargement

Comme on l’a dit plus haut, l’arrière de la voiture supporte entre 10 à 15 % du poids de la roulotte. Par conséquent, il n’est pas conseillé de mettre plus de 90 % de la capacité de charge du véhicule dans celui-ci. Dans la remorque, à peu près 60% du poids devrait être placé dans la moitié avant et le poids devrait être réparti sur les deux côtés du dispositif. De manière générale, les objets les plus pesants sont à placer sur le plancher, au-dessus des roues autant que possible.

Les précautions d’usage

Par précaution, avant de réellement prendre la route avec une remorque, surtout si c’est pour la première fois, il est conseillé de s’entrainer hors de la grande circulation histoire de se familiariser avec la conduite d’une roulotte. Il faut également vérifier à chaque fois la pression d’air des pneus mais aussi consulter l’étiquette ou le manuel du propriétaire en utilisant les pressions d’air « gonflage à froid » ou « véhicule à pleine charge », selon ce qui est spécifié. Les pneus ne doivent pas non plus présenter des signes d’altérations graves.

Les rappels

Pour rappel, il est dit dans l’article 428 du Code de la sécurité routière qu’il est strictement interdit de prendre place dans une remorque en mouvement. Aussi, il ne faut pas omettre de doter son véhicule de miroirs conformes aux normes tout comme il est important d’avoir une immatriculation en règle de la remorque.

Conclusion

Une remorque peut être dangereuse en circulation si on ne fait pas assez attention en la conduisant. En effet, il faut redoubler d’attention puisqu’on conduit à la fois la voiture et la roulotte qui y est attelé.

Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire